En mode écureuil…

_ecureuil

Chaque année à la même période, une espèce de frénésie s’empare de mes bocaux vides qui réclament à corps et à cris de se faire remplir la panse! Et à ce moment-là, je passe en mode écureuil (oui je sais on aura tendance à dire fourmi mais je préfère nettement l’image du petit écureuil qui entasse ses noisettes pour l’hiver…mon côté roux se fera psychanalyser plus tard!). Je n’ai pas reçu une éducation orientée sur le bocal, quelques vagues souvenirs de ma grand-mère écossant ses haricots en grain au bord de la rivière pendant que je pataugeais allègrement sans me soucier de ce genre de préoccupation. Mais Monsieur L. a été éduqué au rythme des légumes qui sortent de terre à chaque saison, au son du motoculteur et dégomme le moindre pied de pipoule qui souhaite s’installer dans son carré de verdure. On peut le dire, le jardinage est une de ses passions. Et derrière il n’était pas le dernier à profiter de ces bons produits mitonnés par des cuisinières avec un sacré coup de main. Bref, pression, pression… il a fallu que je m’instruise sur le maniement du bocal.

Au début c’était gentillet, (facile on vivait en appart’ en plein centre ville!) donc quelques confitures pour me faire la main, rien de plus. Et puis il y a 3 ans déménagement à la campagne… laisser un passionné de jardin 10 ans sans jardiner, c’est Hiroshima version explosion de carottes, petits pois et tomates! Et depuis je bouffe du bocal!!! Et bizarrement même si je râle (un peu…) parce que c’est long en préparation et que ça prend du temps alors qu’il fait beau dehors, l’hiver j’adore avoir notre petite production perso à portée de main.

Il y a les légumes qui te prennent pas la tête, les petits pois, courgettes, poireaux: laver-découper/écosser- et hop, au congèl! Et puis il y a ceux qui nécessitent un peu plus de préparation genre tomates et haricots en tout genre (mention spéciale aux haricots verts que je n’aime ni ramasser, ni équeuter, ni mettre en bocaux…m’en fous, c’est pas moi qui le fais du coup!) mais bon je kiffe faire la mamie et me pavaner devant mes étagères remplies de bocaux de haricots en grain à la tomate et de coulis de tomates pour faire mes lasagnes et tourains cet hiver. Y’a plus qu’à péter la capsule et bonne régalade! Côté fruits, même si je ne mange que très rarement des confitures, j’ai un consommateur assidu et je prends plaisir à lui faire son stock de l’année. J’adore tout particulièrement faire la gelée de mûres (genre le travail ingrat où tu as laissé la peau de tes avant-bras sur les ronciers pour avoir 2 pauvres kilos de mûres et où tu récupères 3 pots de gelée à tout casser…maso moi?!).

J’ai redécouvert le goût des légumes, j’en apprécie des nouveaux et je me plais à les cuisiner de manière différente. J’aime bien l’idée de savoir ce qu’il y a dedans, du fait-main, et de prendre ce qu’il y a dans le jardin sans aller en magasin et débourser des sous (les rabats-joies vont me dire qu’entre le plant ou les graines, l’eau, etc. ça a un prix quand même l’histoire! Bouh rabat-joie!). J’ai l’impression de moins gaspiller, de consommer mieux (bouh le discours de maman trentenaire, bouh!) même si le légume a une sale tronche, je le prends quand-même, je trouverai toujours de quoi l’utiliser! Je regrette juste de ne plus avoir mes gallinacées à gros popotin pour consommer tout ce que nous ne mangions pas car trop abîmé, j’avais l’impression d’être une héroïne des temps modernes dans les politiques de réduction des déchets (si en plus la fibre écolo s’y met…). Et puis j’ai des copines mulot ou lémurien (et de mon âge, sisi!) alors le week-end on s’envoie nos photos de conserves (pa-thé-ti-que!) en concentrant toute notre fierté dans LA photo du week-end et on se refile nos astuces et bons plans (je suis très tentée par un cours de nems… je dis ça…). Prochaine étape pour moi, apprendre à faire les conserves de viande: enchauds, pâtés & cie. Le rêve ultime, faire une saison avec ma Mamie « pâté » pour apprendre THE tour de main d’un savoir-faire unique en son goût.

La saison du remplissage de bocaux touche à sa fin pour cette année, la famille Ecureuil a bien bossé, elle se remettra au boulot pour ramasser les 200 et quelques kilos de noix dans quelques semaines…maso l’écureuil quand-même…

NB: non vous ne rêvez pas je vous ai fait une dissert’ sur des bocaux… mais je ne vous empêche pas de faire de même! On a tous un écureuil caché en nous, dites-moi tout!

Publicités

8 réflexions sur “En mode écureuil…

  1. Quel boulot il me tarde de récupéré mon jardin moi aussi c’est tellement meilleur et si tu fais tes plants carrément moins cher et même si c’est plus cher niveau goût aucune comparaison!! Ici confiture et coulis a gogo!! Pour les pâtés, saucisson saucisse on s’y recolle cet hiver alors tu es la bienvenue avec ta tribu c’est un plaisir de vous voir!!
    Allez bonne suite pour les noix!! J’attend les recettes…
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Dès que JC aura investi dans la friteuse qui sent pas et qui pulvérise pas partout son contenant, on peut se faire une session nem et soyons fou on pourra faire samossas en même temps: CHALLENGE!!! Moi je demande une wonderbox cours d’enchaud avec mamie LaBlonde!
    SInon j’ai des kilos de poire, à part de la compote qu’est ce que je peux en faire? J’ai testé la confiture, ca ne marche pas.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis bien tentée Mamie Nanis qu’on se fasse un cochon ensemble!!! C’est à voir comment ça peut s’organiser. Tu attends les recettes de quoi au fait?

    Zaza: gros challenge en perspective en effet! A ne pas faire par -18°C si on veut pas rester avec nos doigts collés sur la poignée de la friteuse vu le temps qu’il faut les laisser cuire (j’ai fait le compte, 70 nems divisés par 5 par fournée, ça fait 14 fournées à 8 min de cuisson, ça fait 112min collées à ta friteuse!!! hum la bonne aprem MacDo ;o) ). J’avais déjà fait la confiture de poire selon la recette du mulot en chef, Monsieur L. m’en a réclamé pour cette année car c’était extra selon ses dires mais il faudrait qu’elle me redonne sa recette… si jamais elle passe par là, elle se reconnaitra! Sinon, je peux consulter ma bible du bocal pour voir ce qu’ils proposent avec les poires mais on peut en faire des bocaux genre fruits au sirop pour les tartes d’hiver…

    Aimé par 1 personne

  4. Je veux bien une bonne recette de confiote, si celle de Mme Mulot veut bien la divulguer. Pour les poires aux sirops c’est mort car elles ont toute un petit défaut: un trou de vert, une entame de pourriture… donc faut je n’aurai pas les fruits entiers.
    Pour les nems voila tu comprends ce que j’ai fait de 17h à 21h samedi soir, j’ai loupé les hymnes non mais tu te rends compte!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s