A la campagne… et au bistrot!

_Buffet campagnard-1Quand on a acheté la maison, je suis tombée amoureuse d’une pièce, la pièce par laquelle on rentre et à partir de laquelle tout a été construit tout en conservant son architecture d’ancienne grange. C’est la pièce de vie par excellence: elle est spacieuse, lumineuse, il y a la cuisine et la salle à manger. Je rêvais d’un espace de ce genre-là à la fois bien séparé des pièces appelant plus au calme et suffisamment spacieux pour ne pas me sentir à l’étroit. Et c’est la seule pièce de la maison pour laquelle j’ai tout de suite su ce que je voulais comme décoration, peut-être parce que les pierres et le bois parlaient d’eux-même et qu’une touche de rouge déjà existante non loin du comptoir déjà en place ont fini de poser les bases. Et dans les bases, je voulais à tout prix un vaisselier! Je le voulais sans moulures trop travaillées, plutôt brut mais pas d’un bois trop noble car j’aurais eu trop de scrupules à le repeindre. Je voulais du grillage à poule, je voulais du rouge mais pas trop non plus. J’ai cherché, chiné… sans succès. Et puis au détour d’une conversation chez mes parents, ils m’ont montré le vaisselier qui a traversé les âges chez nous, qui était chez ma grand-mère, que ma mère a repeint, remis à neuf et puis qui a été un peu délaissé et mis à l’écart au profit d’autres meubles plus modernes. Il trônait là sous l’appentis dehors et soit disant que ça les désencombrait alors banco!

_Buffet campagnard-2Le grillage à poule était déjà en place, bon par contre sur la partie basse alors que j’aurais préféré sur la partie haute mais bon, on va pas chipoter. On a retrouvé les portes allant sur la partie haute qui n’avait jamais été installées et on s’est attelé à la tâche. Quand je dis « on », il faut être honnête, c’était bien parti pour être mon bébé mais c’est finalement Monsieur L. qui a le plus œuvré dessus. Mais avant ça, il a fallu choisir la peinture… on s’est rendu dans notre magasin de bricolage préféré, on a demandé à notre conseiller en peinture préféré (oui parce qu’on en a un et s’il n’y est pas, on demande pas!) et une fois les explications données, je me suis retrouvée seule devant les coloris genre « démerde-toi ma fille, c’est toi qui veux faire la déco, c’est l’occaz ». Heu oui d’accord mais si c’est moche, ça va me retomber dessus alors?! Concentration et concertation de moi-même avec moi-même (faut pas oublier je suis une fille, rien que pour m’habiller le matin, c’est compliqué): « sur de la pierre beige, faut que ça ressorte mais si je peins tout en rouge, ça va pas être joli et ça va assombrir et puis on avait pas dit qu’on ferait peut-être un plan de travail gris?! Ah oui mais si le carrelage est gris, ça va faire trop gris… Bon ben une base de beige alors… mais pas trop clair, car faut que ça ressorte quand même et pas que ça fasse fadasse… » Voilà voilà… J’ai donc pris les peintures de la gamme Libéron pour faire un effet chaulé. Ça va qu’on n’avait pas payé le vaisselier car la peinture nous a coûté un bras (voir 2) à elle toute seule! J’ai choisi une base beige foncé/marron clair de son petit nom mignon « Champignon » (qui sent la noix de coco!) et l’effet chaulé de teinte « Rouge carmin ». Une fois motivé, j’ai commencé par le frotter, le décaper; j’ai laissé aux gros bras le travail fastidieux de ponçage et de rafistolage d’un fond qui était bien trop abîmé (s’agirait pas que la vaisselle passe au travers!) puis j’ai repris la main pour sous-coucher. Et là mon héros est intervenu quand je manquais de temps et parfois d’énergie et il a tout peint et il y a passé du temps, y’avait du recoin! Juste une légère surprise au montage puisque les portes de la partie haute ne correspondaient en rien à ce meuble, ce qui nous a obligé à le laisser ouvert (obligé est un bien grand mot car c’était mon souhait de départ!). J’ai clôturé en appliquant le rouge avec stress en ne cessant de me reculer tel un artiste jaugeant sa nouvelle toile (des fois, je me dis que ça tourne pas rond dans ma tête!). J’ai mis du vinyl rouge autocollant dans les tiroirs et trouvé deux boutons de tiroir en céramique par-faits et ta-dam!

Cela fait 4 ans qu’on avait commencé à changer notre vaisselle, et qu’on gardait des trésors délicatement emballés n’ayant pas l’endroit convenable pour les sortir. Alors c’est avec émotion que j’ai déballé les coupes de fruit de ma mamie qu’elle savait que j’admirais depuis petite, les flûtes à champagne des grands parents de Monsieur L. Et comme une petite fille, j’ai déballé nos beaux verres à cocktail, les babioles en porcelaine pour faire des bouchées apéritives, les énooormes verres à vin et la carafe à « Nanard », reliques de repas et d’apéro mémorables et tout ce petit monde a pris sa place dans notre beau vaisselier flambant neuf.

Publicités

5 réflexions sur “A la campagne… et au bistrot!

    • Merci Nanis! On avait sorti le strict minimum jusqu’à présent car nos placards de cuisine ne sont clairement pas … des placards mais tout doucement, on va finir par pouvoir tout sortir! Courage, vous y viendrez vous aussi ;o)!!

      J'aime

  1. Bravo, quel beau meuble. Ça met bien en valeur la verrerie, et surtout ce saladier… magnifique…;-) Je pense que votre idée de plan de travail en gris serait un petit plus, un gris zinc ou ardoise, ça accentuerai le coté bistrot que tu souhaites. Votre carrelage au sol n’est pas gris ou c’est les photos qui le font ressortir comme tel? A moins que vous ne vouliez le changer? Nous c’est pour le salon qu’on veut trouver un meuble avec une partie vitrée pour les verres: galère de brocante en brocante…
    C’est chouette d’avoir un meuble avec une « âme » pour mettre en scène des objets qui ont traversés les générations…. adieu les meubles étudiants!!

    J'aime

    • Merki! Oui ce saladier a été positionné juste devant, il était parfait pour ça ;o)! Non le carrelage n’est pas gris, tous les sols sont à refaire mais pas tout de suite et c’est justement à un gris un peu anthracite qu’on pensait. Bon courage pour les recherches alors! Parfois au détour d’un grenier…

      J'aime

  2. Pingback: La pièce dont je suis tombée amoureuse… | Ju-lubies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s