Une histoire de poule et d’oeuf ou un truc dans le genre…

#19Pas d’article la semaine dernière et je vous sers du maigrelet pour cette semaine… En ce moment c’est l’avarie de petits bouts de bonheur parce que Jo la poisse a pris, momentanément je l’espère, possession de mon corps… Alors c’est vrai que pour changer, au lieu de faire l’apologie des petits riens qui font tout, je pourrais faire celle des petits tout qui mettent le brin! Pour ne citer qu’eux: des semaines surchargées agrémentées de déplacements pro (comment ça c’est pour tout le monde pareil, vous voulez mieux?!) – une voiture « abîmée » qui revient de loin parce que sa greluche de conductrice n’avait juste pas mis la voiture à chauffer et qu’entre le fossé et le milieu de la route, j’ai choisi le milieu de la route… problème, la voiture d’en face aussi… no comment, pas de dégât sur la dite-greluche de conductrice et la voiture s’en est remise (provisoirement) – une otite pour ma pauvre Louloute datant d’il y a 10 jours et qu’on croyait soignée qui refait surface (paye ta consult’ le dimanche et une consult’ ORL à programmer) – et en clou du spectacle, une invasion de pollénies du lombric dans notre chambre (ça, ça ne s’invente pas, je vous laisse le soin de regarder de quoi il s’agit et de comprendre pourquoi je n’ai pas dormi dans mon lit cette nuit car j’ai cru que Stephen King avait choisi ma maison pour son prochain roman…) et je pourrai également vous parler des quelques scutigères qui trainent parfois et de l’énooooorme araignée que j’ai trouvé à côté du canapé après avoir fui les pollénies du lombric mais je pense que ça ferait trop pour vos p’tits cœurs…

Bref tout ça n’est que détail, ce bon vieux Jo va devoir aller trouver un autre corps à hanter car là ça va bien, non mais oh!!!!! Donc à part ça, plein de petites bricoles à montrer mais inachevées donc je mise sur une prochaine semaine à la maison pour finaliser, du jardinage au doux soleil d’automne qui nous annonce un beau printemps 2016, deux nouvelles pensionnaires qui, on l’espère, ne se feront pas attrapées par le vilain renard comme les 4 précédentes (traumatisme dont je peine à me remettre…) et pour lesquelles on a fourni de nouveaux aménagements. Et sinon Monsieur L. avance dans l’aménagement des combles, il est remarquable mon mari par sa volonté mais il sait qu’il y a une échéance fixée… un peu plus de 5 mois pour au moins avoir une nouvelle chambre car question œuf, il semblerait qu’il y en ait un qui, lui aussi, ait pris possession de mon corps! Décidément…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s