Osciller mais ne pas vaciller…

Paris 066

Vendredi 13 Novembre : j’ai regardé et écouté ; j’ai lu et entendu, je me suis instruite et j’ai été détruite… Comme beaucoup je n’avais pas pris la mesure de ce qui nous attendait. Il y a eu en janvier chez nous puis régulièrement, une nouvelle annonce de drame dans un pays voisin, des évènements qui nous interpellent mais rien qui nous maintienne en état d’alerte. Mais maintenant… maintenant la menace nous prend au corps, des slogans « même pas peur » fébriles, chacun gère comme il peut le torrent d’émotions et de questions qui affluent chaque jour. Je suis une lectrice de blog : certains ont été mis en stand-by, d’autres ont permis de s’exprimer et d’extérioriser, chacun fait comme il l’entend, je n’ai pas à juger, du moins pas ça. J’ai mon avis sur cette situation, cette guerre insidieuse qui s’est installée chez nous, je ne m’étendrai pas sur la question. Je voulais de ce blog une bulle de bonheur, un mur d’images instantanées, un couloir d’échanges. Il n’y a pas de raison que ça change…

J’ai la chance inouïe d’avoir une famille d’amis depuis… (on dira pas quand, ça deviendrait indécent), ils font partie des plus beaux cadeaux que la vie m’ait faite, que tous viennent de devenir parents ou vont l’être d’ici peu, je sais que ma peur à moi se cristallise là: dans nos souvenirs de concerts, de match de rugby, de sorties en tout genre. On n’a pas été touché mais on est ciblé et c’est là que tout change… le risque.

J’ignore encore comment je vais canaliser cette peur et l’intégrer dans mon quotidien pour éduquer au mieux mes enfants (comme si on avait besoin de ça…) mais il va falloir trouver. Avancer pas à pas, reprendre le quotidien, penser à l’avenir, re-rentrer dans sa bulle de bonheur en ayant conscience qu’elle peut éclater à tout moment. J’ai donc envie de dire à très vite…

Cette photo a été prise en décembre 2008, lors d’un long week-end en amoureux à admirer la beauté de Paris sous les éclairages de Noël… On a arpenté pendant 4 jours les bords de Seine et les monuments parisiens, on ne savait pas alors que nous étions des privilégiés.
Publicités

Une réflexion sur “Osciller mais ne pas vaciller…

  1. La vie reprend tjs ses droits difficilement pas à pas mais on se redresse, on rit on aime on s’émerveille de cette petite noisette qui a éclôt et rempli nos cœurs de joie.
    Merci pour cet article. Grosses bises a vous trois et demi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s