Et mon lapin de Pâques, on en parle?!

_couverture-lapin

Quasi 6 mois d’absence, c’est mal… très mal. A ma décharge, cet article devait être publié il y a 3 mois mais la planification n’a pas fonctionné… Après je vous avouerai que sur les 3 derniers mois, je suis tombée dans une faille spatio-temporelle, j’essaie d’en sortir la tête mais j’ai encore les 2 pieds dedans. Mon petit endroit de liberté m’a manqué… Je vais tâcher de reprendre mes habitudes qui ont été chamboulées il y a 3 mois quand notre micro-Louloute a décidé de mettre le nez dehors. Elle a attendu que nous soyons prêts et a juste gagné 9 jours sur la date officielle.

J’ai été mise au repos fin janvier (15 jours avant la date usuelle) pour cause de grosse fatigue. A ce moment-là, nous n’étions clairement pas prêt pour la recevoir, que ce soit matériellement avec ces gros travaux, cette poussière incessante, une crasse pas possible partout, que psychologiquement avec les peurs résiduelles d’un précédent accouchement, des rendez-vous à la maternité à la va-vite et une mini-Louloute qui accapare (pour mon plus grand plaisir) tout mon temps.

Ça a mis un bon mois pour que tout soit d’aplomb. Les garçons ont fait un boulot phénoménal dans les combles, sa chambre n’est pas prête mais elle n’aura pas long à attendre. On lui a trouvé un petit coin pour elle où nous avons pu tout nettoyer. On a ressorti les affaires de sa sœur avec plaisir, fait le bilan de ce qui allait nous manquer. De mon côté, j’ai trouvé une sage femme formidable qui m’a fait aborder cette aventure sous un tout nouvel angle (j’y reviendrai peut-être si je trouve les mots pour en parler). Et surtout très important pour moi, j’ai pu préparer son arrivée. Pas comme pour sa sœur où la déco de sa chambre était déjà très avancée mais au moins faire des choses pour lui faire sentir qu’elle était attendue. J’ai cousu des housses de matelas à langer, ce n’est pas très bien fait mais c’est fonctionnel. Et surtout je lui ai fait sa couverture, mieux encore, je l’ai imaginé moi-même!

Pour ce petit bébé de printemps, j’avais envie de jolies couleurs qui s’illumineraient au soleil, de sorbets framboise-citron. J’ai acheté ma laine chez Bergère de France: 3 pelotes Câline coloris Citronnade (aig. n°3), 3 pelotes Câline coloris Poudre (aig. n°3), 2 pelotes Jaspée coloris Minerai (aig. n°4) et il me restait 1 pelote Alaska coloris Perdrix (aig. n°5,5). J’avais envie de m’essayer au Jacquard et de faire un motif, j’ai trouvé rapidement ce que je cherchais et finalement pour une 1ère, ça s’est très bien passé. J’ai trouvé le motif lapin sur le site Prima. J’ai tricoté en aiguilles n°6 donc fil en double pour Jaspée et en triple pour Câline. Petit détail qui compte, pour éviter les tortillous de fils et les nœuds qui font s’arracher les cheveux (tu la sens l’expérience qui parle!), j’ai préparé à l’avance mes pelotes à 2 ou 3 fils.

Pour le rectangle lapin: j’ai pris sur le site Prima le diagramme à 32 mailles sauf que j’ai rajouté 4 mailles de chaque côté (donc 40 mailles au total à monter) et 6 rangs de gris de plus en haut et en bas (71 rangs au total) pour un rectangle arrivant au final à 25 cm sur 36 cm. J’ai donc alterné les rangs de Jaspée Minerai et Câline Citronnade tel que cela est indiqué dans le diagramme au point jersey en m’aidant de la vidéo de Knitspirit pour comprendre comment faire suivre le fil (je m’appuie souvent sur ses vidéos). Le point jersey, ça roule donc j’ai fait un blocage à la pattemouille pour avoir une idée des dimensions de mon rectangle et faciliter l’assemblage par la suite.

Pour les bandes roses en haut et en bas du rectangle: j’ai tricoté au point de blé (quel joli nom!) qui consiste à contrarier les mailles tous les 2 rangs. Il faut un nombre impair de mailles, pour ma part j’en ai monté 19 de Câline Poudre dont 2 mailles lisières toujours tricotées à l’endroit. Pour les 17 autres mailles:

– 1er rang: alterner *1 maille endroit, 1 maille envers* et finir par une maille endroit

– 2ème rang: tricoter les mailles comme elles se présentent, c’est-à-dire une maille endroit à l’endroit (la maille à tricoter a alors une forme de lettre V) et une maille envers à l’envers (la maille à tricoter a une forme de boule ou de vague)

– 3ème rang: alterner *1 maille envers, 1 maille endroit* et finir par une maille envers

– 4ème rang comme le 2ème

J’ai répété 14 fois ce motif pour faire les bandes roses soit 56 rangs.

Pour les bandes formées de 5 carrés de chaque côté: j’ai également tricoté en point de blé en alternant les laines Câline Citronnade et Poudre (toujours fil en triple avec les aiguilles n°6) de la même façon que pour les bandes précédentes en montant 19 mailles et en tricotant 28 rangs de chaque coloris.

Après avoir assemblé le tout (rectangle lapin, bandes roses et bandes à 5 carrés), j’ai relevé toutes les mailles du bord avec des aiguilles circulaires n°6 et j’ai tricoté la bordure avec la laine Alaska Perdrix au point mousse en prenant soin d’ajouter des mailles aux angles pour que la couverture ne gondole pas. J’ai ainsi tricoté 8 rangs en ajoutant à chaque angle 6 mailles au 1er rang puis 4 mailles tous les 2 rangs (attention les aiguilles circulaires ici me servent juste à manier le grand nombre de mailles mais je m’en sers comme des aiguilles traditionnelles). Pour finir, j’ai rabattu l’ouvrage avec une bordure i-cord avec la laine Jaspée Minerai toujours tricotée en double.

Côté finitions, j’ai cousu l’angle de la bordure pour fermer la couverture, rentré les fils, ajouté un pompon rose et j’ai doublé la couverture avec un tissu gris en laissant apparaitre la bordure grise. C’est la partie dont je suis la moins satisfaite et c’est toujours le risque quand on assemble du tissu et de la laine, l’un étant plus souple que l’autre, je n’ai pas assez tiré le tissu et du coup la partie laine gondole un peu… La couverture est également un peu plus petite que ce que j’aurais voulu, elle fait environ 60 cm x 70 cm.

Ma zébulette à 3 ans ne se sépare pas de la sienne, je n’imaginais pas un tel engouement quand je lui ai faite, je pensais qu’elle serait mise de côté rapidement. La laine est moins douce et bouloche un peu mais cette couverture est tout un symbole pour nous et fait partie de ces objets « doudous » pour elle. Chaque membre de cette maison a sa couverture donc ma jolie a pu arriver sereinement, la sienne était prête à temps avec mille défauts, certes, mais elle l’attendait avec impatience pour avoir elle aussi son histoire.

Publicités

Une réflexion sur “Et mon lapin de Pâques, on en parle?!

  1. AAAAAAHhhh!! Juju is back!! Bon super mais j’aurai lu un site en mandarin j’aurai eu le meme niveau de compréhension! C’est super technique le tricot, faut un dictionnaire pour tout comprendre!
    J’espère que ceux et celles qui cherchent des infos sur cette jolie couverture seront contents.
    Dis, tu attendras pas 6 mois pour raconter la partie discussion avec la sage femme et l’Histoire de miss lapinette? bisous bonne reprise!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s