* Les bonnes ré(v)olutions *

28

… et une nouvelle année qui démarre (bon ok on est presque à 1/12ème de fait, quelqu’un a quelque chose à dire sur mes failles temporelles?!)! C’est la 1ère fois que j’ai autant envie de renouveau au commencement d’une nouvelle année. 2016 a été trop pleine, trop confuse, trop usante… c’est tout simple, j’ai l’impression de sortir du tunnel. Je sais d’ors et déjà que 2017 ne me réserve pas que des bonnes choses mais j’essaie de tout appréhender pas à pas. Ça fait partie de ce dont j’ai envie pour cette année, le « pas-à-pas », le « laisse-venir », le « une chose après l’autre » pour éviter d’avoir cette sensation de me sentir noyée, étouffée. Ne pas céder à la panique quand on a la tête prête à imploser et pour ça, il faut être capable de se la vider, la tête. Alors de manière exceptionnelle et non formelle, j’ai pris des résolutions au 1er Janvier ! Il y a les frivoles et les sérieuses, les agréables et les boulets, les altruistes, les endurantes, les nécessaires mais je les ai toutes choisies pour m’aider à avancer et surtout surtout ne pas subir. Le temps est bien trop précieux pour qu’on ne savoure pas le maximum de ce qu’on est capable de s’offrir. Surfait comme idée? Non je ne crois pas, j’en prends un peu plus la mesure chaque jour. C’est un peu comme le « bonne santé » qu’on se serine les uns les autres chaque début d’année. Je balançais ça entre la poire et le dessert comme le voulait la tradition. Maintenant je pèse chaque mot pour marquer le souhait que je fais avec une pleine conscience que l’équilibre est fragile.

Dans la liste non exhaustive de mes résolutions: je me suis remise à courir (ça c’est une des résolutions classée boulet et endurante… ça va bien se passer!). Mais c’est une résolution commune, je me suis fait moteur pour Monsieur L. et moi, je m’y suis remise et lui aussi sous forme d’un rituel auquel on se tient depuis 3 semaines déjà. Pas le même objectif en vue mais une pleine prise de conscience de mon côté. Je vise les vacances à 4 qu’on veut s’offrir cet été et force est de constater que ça fait 5 ans que je ne me suis pas réellement mise en maillot et encore plus que je n’en ai pas acheté! Je veux profiter de ces 1ères vacances à 4 dignes de ce nom et je veux pas ressembler à un plat de spaghettis trop cuites (moi perso je les préfère al-dente!). Ce n’est donc pas une histoire de poids, je n’ai jamais fait de régime, je suis incapable de me priver de quelque chose mais j’arrête les excès surtout et je me bouge la couenne! Je profite toujours pleinement de mon moment d’évasion hebdomadaire à mon cours de danse africaine mais qui ne me dépense pas assez… Tout ça fait partie d’une seule et même valise: je refais attention à moi! Mariée-Maman-Salariée…allo les gens, il y a quelqu’un là-dedans! Bref je suis tombée dans la résolution traditionnelle du « je me remets au sport » beurk! Mais parfois la tradition a du bon.

Je me souhaite aussi pour 2017 plus de petits projets de mes mains. Mon gros manque de 2016. Il y en a 3 qui seront faits parce que je vais m’y obliger: un pull à finir au tricot (commencé depuis bientôt 1 an…ahem…), l’album photo des 1 an de ma canaille et notre album photo de mariage et de voyage de noces. Mais si je pouvais en réaliser d’autres, les idées ne manquent pas. Et dans l’absolu j’aimerais pouvoir offrir un maximum de cadeaux faits main à Noël prochain… on est bien d’accord que j’ai employé le conditionnel, qui s’articule autour d’un nombre certain de « si »!

Et puis dans une autre catégorie, une de mes grosses résolutions c’est profiter. De mon mari, mes filles, de leurs sourires. Je viens de récupérer celui de ma Zebulette qui nous faisait défaut depuis 1 mois, un état d’épuisement qu’on espère avoir réussi à enrayer. Il y a des sourires qu’on ne prend pas en photo mais qui vous remplisse en un instant et chasse les craintes de ces dernières semaines, celui d’hier soir en faisait partie. Profiter à 4, à 3, à 2, seule, savoir générer des instants privilégiés pour chacun. Profiter des gens qui nous font du bien et continuer à apprendre d’eux, en profiter pour leur rendre la pareille. Profiter de notre maison encore un pied dans sa chrysalide mais bientôt un pied hors du cocon. Profiter, enregistrer, emmagasiner, absorber… et souffler.

Et puisque 2016 n’a finalement pas été très « à l’aise », que 2017 soit remplie de paillettes!!!

Publicités

2 réflexions sur “* Les bonnes ré(v)olutions *

  1. Je pense que le  » au jour le jour » est une bonne doctrine, même s’il faut bien parfois planifier ou organiser les hoses pour ne pas se faire déborder, mais apparendre à etre dans l’instant présent c’est la clé mais perso je n’arrive pas à la trouver au fond de mon sac digne de Mary Poppins!!
    La « chance » c’est que pour les mauvaises nouvelles tu les connais et tu peux t’y préparer et du coup profiter des minutes à prendre qui tu le sais sont précieuses.
    Bisous
    2017 année des paillettes année de Clochette?!!!
    année de la bronzette!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s